Recherche une info ou un article déjà paru



Recherche Express





Recherche par la carte

18 000 adresses dans 138 pays...

Chili 31/05/2022

Les acteurs du secteur mettent en avant des solutions préventives pour la prochaine saison

Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Au Chili, selon les producteurs et exportateurs de fruits, les problèmes logistiques de la saison dernière ont généré des pertes de plusieurs millions de dollars, raison pour laquelle les investissements ont reculé, notamment dans la production fruitière. Face à cela, les acteurs du secteur ont discuté pour prévenir ces problèmes à l'avenir.
 
Sous l'impact de la pandémie, le problème logistique a été l'un des plus sérieux qui a affecté le secteur des fruits en général, en particulier les myrtilles, les raisins de table et les cerises, a déclaré le président de la Fédération des producteurs de fruits, Jorge Valenzuela. Il a précisé que la saison dernière, les pertes concernant les fruits exportés sont évaluées à 2 000 000 000 USD.
 
Au sein de la Fédération, si, il est impossible de savoir combien de temps ce problème logistique persistera, ils espèrent que la hausse concernant les coûts de fret soit interrompue : "J'espère qu'elle ne continuera pas à augmenter, car le coût a déjà doublé, voire triplé", a précisé Jorge Valenzuela .
 
Entre autres facteurs négatifs, les producteurs locaux soulignent la hausse des intrants et la faible disponibilité de la main-d'œuvre.
 
Le président de l'Association des exportateurs de fruits du Chili (ASOEX), Ronald Bown, commente que malgré les défis, les exportations chiliennes de cerises en 2021/22 ont clôturé avec un nouveau record de volume de 356 387 tonnes exportées.
 
 
 
Des solutions pour la prochaine saison
 
Jorge Valenzuela précise également que malgré tout, le secteur des fruits croît de 15 % par an, et avec de nombreux nouveaux vergers et ceux qui entreront en production, il est possible de consolider la position du pays en tant que fournisseur de confiance pour les fruits dans tout l'hémisphère nord.
 
Dans le cas des cerises, comme solutions pour la saison prochaine, ASOEX propose de continuer à ouvrir de nouveaux marchés et à travailler sur la qualité du fruit, à travers la définition et la publication des 1ères normes de qualité du Comité, qui ont eu de bons résultats, mais ont été interrompues par des problèmes logistiques.
 
De plus, il sera important de planifier le fret, et des accords ont déjà été conclus avec des compagnies maritimes pour disposer de services maritimes permettant d'approvisionner en 25 jours environ le marché chinois, principale destination des cerises chiliennes.
 

 

source : latribuna.cl

 

 
Membre GOLD
Les Membres
Gold à la Une
Egypte Fruttella For Food Industry S.A.E. - Egypte - 1. Raisin - 2. Pomelo - 3. Citron
Become Gold


Dans le cas des cerises, comme solutions pour la saison prochaine, ASOEX propose de continuer à ouvrir de nouveaux marchés et à travailler sur la qualité du fruit (Photo:eleconomistaamerica.cl).
 
Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Fructidor.com ad.

Fructidor.com ad.


^ Haut de page