Recherche une info ou un article déjà paru



Recherche Express





Recherche par la carte

18 000 adresses dans 138 pays...

Equateur 02/11/2023

Une ferme de bananes biologiques à Guayaquil avec une culture durable toute l'année

Version imprimable 
La semaine dernière, le géant mondial de la production et de la distribution de fruits tropicaux, Fyffes, a chaleureusement accueilli Fructidor.com dans la ferme San Jorge à Guayaquil, en Équateur.
 
Selon Leslie Medina, directeur général de Fyffes Banana Production, la culture de la banane a commencé dans cette région il y a 12 ans.
 
« Ici, sur la péninsule, nous avons environ 1 200 hectares cultivés en bananes, toutes biologiques. Notre ferme, San Jorge, se trouve à une heure et demie de la ville de Guayaquil. Elle fonctionne 5 jours par semaine, 52 semaines par an », a commenté M. Medina.
 
En maintenant un engagement inébranlable à fournir des fruits de qualité au monde, Fyffes a un impact positif sur les producteurs et les agriculteurs.
 
« Les bananes sont attractives pour toutes les parties prenantes car elles sont disponibles toute l'année. Elles offrent des opportunités commerciales aux compagnies maritimes et aux vendeurs d’intrants, ainsi que des emplois. Ainsi, autour de la banane, il y a beaucoup de développement dans les secteurs voisins. Les sociétés bananières ont développé des zones qui n’avaient rien auparavant : pas de cliniques, d'hôpitaux, d'écoles, de routes, ou de logements. [...] Nous avons commencé à développer cette usine en 2019, et aujourd'hui nous avons 120 travailleurs ici. Nous avons une organisation qui s'occupe de toutes les relations : un comité d'entreprise, un service de santé et de sécurité, et une association chargée du processus de commerce équitable », poursuit le directeur.
 
Avantages géographiques et production biologique
 
Contrairement aux régions tempérées ou subtropicales comme l’Australie, le sud de la Chine ou Israël, où il y a qu’une récolte par an, l’Équateur produit des bananes tout au long de l’année. Le développement du fruit s'étend sur 9 mois.
 
« Il est important de noter que seulement 19% de toutes les bananes produites chaque année sont exportées. Cela signifie que les 81 % restants deumeurent dans le champ, ce qui fait de la banane un système très durable. Imaginez, 282 tonnes de résidus par hectare et par an sont constamment recyclées. [...] La dynamique du recyclage de la matière organique ne nécessite que 2 choses pour se déclencher : la chaleur et l'humidité. En Équateur, nous avons les 2 tous les jours. Le taux de recyclage de la matière organique est très élevé, tout comme l'apport », a souligné M. Medina.
 
Du côté agricole, la production biologique est plus compliquée que la production conventionnelle. Selon M. Medina, les facteurs les plus limitants sont ici l'apport d'azote, la cercosporiose et les insectes. Les voyages causent essentiellement des dommages esthétiques aux fruits et n’affectent pas la pulpe, mais les rendent moins attrayants pour les acheteurs en Europe ou aux États-Unis.
 
"Il convient de souligner que 100 % de notre énergie provient de sources renouvelables. Elle est entièrement hydroélectrique et nous sommes juste à côté d'un canal d'irrigation qui peut desservir 70 000 hectares", a conclu M. Medina.
 

 

Si vous cherchez des fournisseurs de bananes certifiés et fiables en Equateur, envoyez votre demande

 

 

 

Become Gold


Contrairement aux régions tempérées ou subtropicales comme l’Australie, le sud de la Chine ou Israël, où il y a qu’une récolte par an, l’Équateur produit des bananes tout au long de l’année. Le développement du fruit s'étend sur 9 mois.
 
Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Fructidor.com ad.


^ Haut de page