Recherche une info ou un article déjà paru



Recherche Express





Recherche par la carte

18 000 adresses dans 138 pays...

Maroc 04/06/2024

L'avenir de l'agriculture marocaine est tributaire d'une meilleure utilisation de l'eau

Version imprimable 
Le Maroc connait depuis quelques années des épisodes de sécheresse qui pèsent sur la production agricole.
 
IRES (Institut Royal des Etudes Stratégiques) vient de publier un rapport de synthèse suite à la Journée d'étude qui avait réuni les meilleurs experts du pays dans les domaines de l'eau, du changement climatique, de l'agriculturre, de l'agroalimentaire, de l'économie et du développement rural.
 
Le rapport intitulé "L’avenir de l’agriculture au Maroc dans un contexte de la rareté structurelle de l’eau" apprend que le secteur agricole consomme près de 85% des ressources en eau renouvelables du pays. 
 
Une meilleure gestion de l’eau d’irrigation est nécessaire. Par la surveillance renforcée des ressources en eau, par la lutte contre les prélèvements illégaux sur les eaux souterraines, par des recours supplémentaires à l’irrigation à partir de l’eau de mer dessalée, par l'exploitation des eaux pluviales. 
 
La souveraineté alimentaire doit être garantie comme la préservation des ressources naturelles. Par un nouvel équilibre entre la production pour le marché intérieur et la production pour l'exportation. Une transition vers des systèmes agricoles résilients est nécessaire et urgente.
 
Consulter le rapport ICI
 
 
 
 
 
  source : yabiladi.com, agenceecofin.com, ires.ma
Become Gold


Le rapport intitulé "L’avenir de l’agriculture au Maroc dans un contexte de la rareté structurelle de l’eau" apprend que le secteur agricole consomme près de 85% des ressources en eau renouvelables du pays (Photo : soussmassa.ma).
 
Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Fructidor.com ad.


^ Haut de page