Recherche une info ou un article déjà paru



Recherche Express





Recherche par la carte

18 000 adresses dans 138 pays...

Espagne 25/06/2024

Le Benelux est désormais le plus grand producteur de poires d'Europe

Version imprimable 
Il y a quelques année l'Italie était le principal producteur européen de poires avec environ 900 000 tonnes, suivie par l'Espagne avec environ 650 000 tonnes. Mais ces dernières années, l'Italie et l'Espagne ont perdu plus de la moitié de leur potentiel de production, contrairement à la Belgique et aux Pays-Bas. Ces 2 pays, spécialisés dans la poire Conference, ont doublé leur production, passant de 200 000 tonnes chacun à 400 000 tonnes  depuis 2000. Le Portugal, avec sa poire Rocha, a également réussi à dépasser la France et, avec un potentiel de production d'environ 200 000 tonnes, il est aujourd'hui le 5ème pays européen producteur de poires.
 
 
 
La Catalogne pourrait perdre jusqu'à 33% de sa production d'ici 2024
 
Selon les données présentées aujourd'hui par l'AFRUCAT, et l'Association catalane des entreprises fruitières ainsi que les autorités agricoles catalanes (DACC), les estimations montrent que la Catalogne perdra 33 % de sa récolte totale de poires cette saison, avec environ 80 426 tonnes de production. Les données, qui seront présentées au congrès européen Interpera jeudi 27 juin au Portugal, montrent un déclin général de toutes les variétés à l'exception de la poire Blanquilla qui se remet, avec une augmentation de sa récolte de 20%, de la baisse de production dont elle a souffert la saison dernière. Cette baisse de production est en grande partie due aux séquelles de la sécheresse du printemps 2023 et de la chaleur de l’été dernier et de cet hiver. Le stress hydrique des poiriers à certaines périodes, notamment avant la récolte, déclenche des problèmes d'induction florale l'année suivante. Cela a entraîné une diminution généralisée de la floraison et une mauvaise nouaison, ce qui a entraîné une chute physiologique abondante.
 
 
 
Un manque généralisé de poires sur les marchés
 
Manel Simon, directeur général d'Afrucat, affirme : "nous pensons que cette saison devrait être favorable aux producteurs. Nous prévoyons que ce ralentissement ne concernera pas seulement la Catalogne et qu'il y aura une pénurie généralisée de certaines variétés de poires sur le marché qui devrait permettre aux fruiticulteurs de défendre le prix de leurs récoltes". Carmel Mòdol, secrétaire à l'Alimentation du Département de l'Action Climatique, de l'Alimentation et de l'Agenda Rural, s'est dit sûr que les conditions de cette saison devraient permettre de payer les prix corrects pour les poires et que le rendement pour l'agriculteur devrait être adéquat. "A chaque fois nous avons un marché plus organisé où arrive une production de qualité et qui, nous l'espérons, s'éloignera des crises de ces dernières années". Enfin, la nécessité de suivre de près l'évolution des phénomènes météorologiques, dans le contexte actuel de changement climatique, afin d'évaluer la nécessité de reconvertir des variétés plus sensibles et moins adaptables.
 
 
 
Bon calibre et bonne qualité 
 

Selon les prévisions d'Afrucat pour la Catalogne, la Conference (qui est la principale poire de la région) est celle qui a le plus souffert de ces effets climatiques défavorables et perdra près de 45% de sa récolte avec un volume estimé à 33 693 tonnes contre 61 108 tonnes l'année dernière. Selon Joan Serentill, président du comité des pommes et des poires de l'AFRUCAT, "c'est une année pour reconquérir et récupérer le marché intérieur. Nous attendons des poires de bon calibre et de bonne qualité et le marché espagnol est celui qui valorise le plus ces grosses poires sucrées. Notre profil d'exportation en souffrira certainement et, en tant que principale destination, l'Italie sera certainement celle qui ressentira ce manque d'expéditions". Serentill a également ajouté que cette baisse de production est une mauvaise nouvelle en termes de stimulation de la consommation de poires et de fruits en général qui est en déclin depuis des années "les consommateurs de poires vieillissent et notre défi est d'atteindre ces consommateurs plus jeunes et de faire de la poire un produit tendance dans leur esprit. Nous devons faire en sorte que les jeunes tombent amoureux de notre poire".

 

 

 

Become Gold


La Belgique et les Pays-Bas, spécialisés dans la poire Conference, ont doublé leur production, passant de 200 000 tonnes chacun à 400 000 tonnes depuis 2000. Le Portugal, avec sa poire Rocha, a un potentiel de production d'environ 200 000 tonnes.
 
Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Fructidor.com ad.


^ Haut de page