Recherche une info ou un article déjà paru



Recherche Express





Recherche par la carte

18 000 adresses dans 138 pays...

Portugal 06/07/2024

Cooperation pour relever les défits du changement climatique

Version imprimable 

Interpera 2024 enregistre une participation record et reçoit le soutien du ministre portugais de l’agriculture José Manuel Fernandes. 

 

Interpera, le congrès international de la poire qui s'est tenu cette année au Portugal les 26 et 27 juin, a enregistré le plus grand nombre de participants depuis ces 10 dernières années. Environ 200 producteurs, chercheurs et entreprises nationales et internationales du secteur se sont réunis dans la région de l’Oeste, berceau de la production de la poire Rocha, pour discuter des défis et des opportunités de la production de poires, dans une rare opportunité de réseautage et d'échange d'expériences multiculturelles.

 

En effet, en plus des participants portugais fortement mobilisés pour le congrès, la délégation étrangère était importante avec 9 pays représentés : Espagne, France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Suisse, Argentine et États-Unis. Les co-organisateurs l’ANP et l’AREFLH se considèrent très satisfaits et s’accordent à dire qu’Interpera mêle professionnalisme et convivialité, permettant aux participants de créer de nombreux contacts. Le lieu de la prochaine édition sera révélé au cours des mois à venir aux inscrits à la newsletter et sur www.interpera.org.

 

Changement climatique le premier défi pour la production de poires

Le ministre portugais de l'agriculture et de la pêche, José Manuel Fernandes, a honoré l’évènement de sa présence en clôturant par un message appelant tous les professionnels à travailler ensemble pour relever les défis auxquels le secteur est confronté et a souligné la nécessité de valoriser et de défendre la poire Rocha, qui représente le territoire portugais. M. Fernandes a ainsi déclaré « qu’après une campagne difficile en 2023, principalement due au changement climatique qui a affecté la production européenne, il est essentiel d'investir dans la recherche pour lutter contre les ravageurs, faire face aux changements météorologiques, améliorer l'organisation commerciale du secteur ». Au cours de ces deux journées, les autres défis et opportunités qui impactent la filière ont été débattus : la règlementation européenne, l’utilisation de l’eau, la santé des sols, le marketing, les maladies et ravageurs.

 

Premières tendances: un deficit de poires à prevoir

Interpera a également analysé la campagne passée et révélé les premiers chiffres et tendances de la récolte de poires 2024 en Europe, avec un net recul pour la prochaine saison de production en raison de conditions météorologiques instables: La Belgique prévoit une baisse de près de 30 % ; Le total de l'Espagne diminuera probablement de 25 % en raison des effets du stress hydrique dont les arbres ont souffert au cours de la dernière campagne ; Les Pays-Bas prévoient une baisse de la récolte ; Le Portugal, la France et l'Italie récupèrent leur production mais n'atteignent pas leur potentiel. Le Portugal est l'un des principaux producteurs de poires en Europe. La variété Rocha, symbole de la région de l'Oeste, génère des recettes d'exportation annuelles d'environ 85 millions d'euros, reflétant la demande internationale croissante pour la Pera Rocha. En 2022/2023, la Pera Rocha nationale a été exportée vers 20 pays, avec trois destinations principales qui occupent le podium : l'Europe (50%), le Maroc (20%) et le Brésil (20%).

 

Become Gold


Environ 200 producteurs, chercheurs et entreprises nationales et internationales du secteur se sont réunis dans la région de l’Oeste, berceau de la production de la poire Rocha, pour discuter des défis et des opportunités de la production de poires (photo C.Helder Coelho).
 
Envoyer à un collègue 
Version imprimable 
Fructidor.com ad.


^ Haut de page